GUTS OF DARKNESS webzine

MURDER AT THE REGISTRY - Filed 93-03


éditions
2003 - Strobelight, STROB 002 (1 cd)


16 titres - 75:79 min
1/ Cupido - 2/ Reconsider ? - 3/ Blessed curse - 4/ Das Lied der Schwermuth - 5/ Mein wirres Kind - 6/ Addicted - 7/ Brainsong - 8/ Always on the brink - 9/ Death passion - 10/ Freight train - 11/ Wo bin ich ? - 12/ Pump - 13/ Epiwaltz - 14/ The stolen photograph - 15/ The creatures are having fun with the Hollywood dreamblaster - 16/ Frozen in hesitation
enregistrement
-
line up
Thomas (chant, basse, guitare), Martin (chant, guitare), Mélanie (synthé), Holger (guitare), Stefan (batterie), , Carsten (batterie), Andrea (synthés), Boris (batterie), Steffi (violoncelle)
remarques
inclut les E.P 'Blessed and cursed' et 'Black breakfast', plus 7 autres titres

chroniques

GOTHIQUE > death rock / cold wave / rock gothique
Il faut bien le dire, c’est sans grande attente et surtout par curiosité que je me suis procuré ce disque. Je connaissais Murder at the registry de par le titre ‘Pump’ inclus dans le volume 1 de la célèbre compilation Hex-Files, titre sympathique mais sans plus. Hé bien, je dois avouer que je ne regrette pas mon achat car c’est un sacré groupe que j’ai ainsi découvert ! Ce cd compile l’intégralité de leur discographie sur dix ans de carrière, soit deux E.P et d’autres morceaux enregistrés et publiés de manière confidentielle et chaotique. Musicalement, nous avons affaire à une solide base de death rock qui évoque volontiers Christian death ou Shadow Project (le timbre de Thomas a d’ailleurs certaines intonations proches de celle de Rozz Williams) mais les Muder at the registry semblent avoir plus d’une corde à leur arc car apparaissent de ci de là des titres plus cold wave (‘Addicted’ interprété par Martin qui rappelle les Cure période ‘Faith’), atmosphériques (‘Mein wirres Kind’ qui me fait penser à Minimal compact), voir dark rock (‘Brainsong’). Nos lascars sont en outre dotés d’un sens de la mélodie efficace qui débouche sur de petites merveilles ( ‘Cupido’, ‘Epiwaltz’, ‘Always on the brink’,…). Au final, un album solide qu’il eut décidément été dommage de rater. (August 2003)
note ***** (5/6)

Twilight